Après l’inquiétude de 2017, l’incompréhension subsiste chez les pêcheurs français d’anguille

Alors que les pêcheurs français ont respecté les objectifs qui leur avaient été fixés par le plan de gestion, et malgré les mesures d’urgence décidées en décembre 2017 au niveau européen, la Commission Européenne envisage d’étendre à la civelle et aux pêcheurs fluviaux la fermeture de 3 mois consécutifs prévue aux autres stades de développement (entre le 1er septembre et le 31 janvier). Face à cette nouvelle tentative, le CNPMEM souhaite rappeler les raisons pour lesquelles il est inacceptable d’envisager de nouvelles contraintes sur la pêche française.

Anguille : la Commission européenne cède à son démon de l’interdiction !

Anguille : la Commission européenne cède à son démon de l’interdiction !   A deux semaines du Conseil des Ministres décidant des possibilités de pêche pour l’année 2019, la Commission européenne, par l’intermédiaire d’une note sur l’anguille, revient à la charge sur ce dossier sensible et difficile en stigmatisant les pêcheurs estuariens et fluviaux.