La pêche dans les DOM

Panorama de la pêche dans les DOM

barque_réunion1
Si la France revendique la place de puissance maritime du fait d’une surface maritime de près de 11 millions de km2, elle le fait légitimement et notamment via ses territoires d’outre-mer. On compte ainsi en 2012, 2580 navires de pêche dans les DOM (contre 4580 en métropole). En 2012, on pouvait recenser 2805 marins pêcheurs embarqués.

L’organisation professionnelle dans les DOM

Le réseau des comités des pêches s’étend dans les départements d’outre-mer. Les comités régionaux des pêches de Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion (une réflexion est en cours sur Mayotte) sont aussi reconnus comme exerçant des missions de service public et pouvant remplir les fonctions d’un centre technique et industriel (CTI). A la différence des comités métropolitains, ils comprennent des représentants de l’aval (premiers acheteurs et transformateurs) et de la pêche de loisir (ces derniers ne disposent pas de voix délibérative au sein du conseil d’administration du comité).
Les missions de ces comités sont les mêmes que celles d’un Comité régional métropolitain avec en plus la capacité d’émettre des avis sur la règlementation relative à la pêche de loisir et d’exercer les missions d’un CTI.

Pour en savoir plus :

 

 

 

Mis à jour le 15 septembre 2015