Les dragues

Le principe de fonctionnement :

Engin à armature rigide traîné sur le fond par un navire, la drague est utilisée pour la pêche aux coquillages se trouvant sur les gisements naturels marins. Elle est constituée d’une armature sur laquelle est fixée une poche en filet ou en anneaux métalliques et d’une barre inférieure, munie de lames (couteaux) métalliques ou de dents. Cette barre permet, en plus du poids de la drague, de déterrer les coquillages enfouis dans le sédiment. La durée des traits est courte : moins d’une demi-heure, mais les navires en font plusieurs au cours d’une même marée.

dragueur

Les différentes dragues :

En fonction de l’espèce ciblée et de la zone de pêche, la taille des anneaux, la présence de dents, l’espacement entre les dents, le nombre de drague et la largeur de la drague peuvent varier. il y a des dragues à coquille Saint-Jacques, à moule, à praire, à amande…

Les types de dragueurs:

La majorité des dragueurs sont des navires de moins de 12m de longueur. La pêche de la coquille Saint-Jacques étant limitée dans le temps, les dragueurs sont souvent polyvalents : ils pratiquent un autre métier le reste de l’année, comme le filet, la palangre.

Les zones de pêche :

L’usage des dragues est très réglementé et restreint aux gisements naturels marins de coquillages. On en trouve sur tout le littoral français.

Mis à jour le 22 mars 2016