L’emploi à la pêche

La pêche est un secteur qui recrute et propose de belles opportunités de carrières. Du poste de matelot sur le pont en début de carrière, vous pouvez après quelques années, devenir patron de votre propre navire et de votre entreprise. La pêche reste un ascenseur social et embauche.

Les armements en 2013 ont aussi embarqué environ un peu moins de 2000 marins étrangers principalement originaires d’un état membre de l’UE.

Ainsi, en 2014, 978 marins sont entrés dans la profession de marins pêcheurs. Le nombre de nouveaux entrants reste stable vis-à-vis de l’année précédente (970 nouveaux entrants sen 2013).
 
Un emploi en mer, à la pêche, génère environ 3 emplois à terre, tant dans la filière amont que la filière aval. Ces emplois induits couvrent aussi bien les secteurs de la construction navale, de l’équipement des navires et des marins, que la commercialisation et la transformation des produits de la pêche.

L’ensemble des données présentées sur cette page sont issues de l’observatoire des métiers et des qualifications.

Le nombre des marins comprend l’ensemble des marins ayant navigué au moins un jour à la pêche sur l’année considérée.

schéma_genre navigation_emploi_2014

On entend par :

Conchyliculture – Petite Pêche (CPP), concerne les navires armés par les conchyliculteurs qui peuvent pratiquer également la petite pêche. La réduction des effectifs de marins navigant en CPP s’expliquent par des raisons administratives. Depuis 2009, les conchyliculteurs peuvent opter pour le genre de navigation « culture marine » dès lors qu’ils exercent uniquement une activité conchylicole.
Relèvent de la Petite Pêche (PP) les navires s’absentant du port que pour une durée inférieure ou égale à 24 heures.
Relèvent de la Pêche Côtière (PC), les navires s’absentant du port pour une durée inférieure ou égale à 96 heures mais supérieure à 24 heures.
La Pêche au Large (PL) concerne les navires effectuant des sorties en mer de plus de 96 h.
La Grande Pêche (GP), s’applique aux navires de plus de 1000 t, ou aux navires de moins de 1000 t dès lors qu’ils effectuent des sorties de plus de 20 jours.

schéma_région_emploi_2014

 

A elle seule, la région Bretagne concentre un peu plus d’un quart des marins pêcheurs.

Le temps de navigation à la pêche est stable depuis 10 ans. Un peu moins des ¾ des marins naviguent plus de 6 mois dans l’année à la pêche. L’encadrement de certaines pêcheries, les conditions météorologiques, des raisons personnelles, des avaries de matériel ou de la pluriactivité (intra ou extra secteur maritime) peuvent expliquer des temps de navigation moindre.

schéma_temps-navigation_emploi_2014

 

Pour plus d’information :

Consulter les rapports sur l’emploi édités chaque année par l’observatoire des emplois et des qualifications

 

Mis à jour le 7 avril 2016