Seleccab : Amélioration de la sélectivité des chalutiers artisanaux

Seleccab Artisans : Amélioration de la sélectivité des chalutiers artisanaux travaillant en mer du Nord pour limiter les captures de cabillaud.

Comment éviter de prendre au chalut des cabillauds trop petits ? En jouant sur la taille des mailles des engins de pêche, c’est-à-dire en sélectionnant. Les patrons de chalutiers de Manche Mer du nord ont ainsi  testé, dans le cadre du programme Seleccab en 2009 et 2010, des chaluts à grandes mailles. L’objectif : éviter une consommation trop rapide des quotas de cabillaud en favorisant des taux d’échappement plus grands.

Les tests, réalisés à bord de chalutiers artisans et hauturiers, ont montré que si le chalut à grandes mailles réduit les captures de cabillaud, il entraîne par la même occasion une baisse des captures totales et commercialisables de 45 à 60%.

Le programme a permis, par contre, de mesurer des résultats intéressants concernant la sélectivité des merlans hors taille, c’est à dire trop petits pour être commercialisés. L’association entre une grille sélective et une fenêtre à mailles carrées dont le maillage resterait encore à déterminer peut être une solution satisfaisante pour réduire les rejets de merlans tout en limitant la perte sur les individus de tailles commerciales

Plus généralement, les résultats mitigés du programme Seleccab montrent les limites du principe du dispositif unique. Le chalut à grandes mailles fonctionne peut-être pour d’autres pêcheries mais il paraît peu adapté à la pêcherie de Manche mer du Nord. A ce titre, l’exemple de l’Ecosse qui impose des objectifs de sélectivité aux pêcheurs en les laissant libres de trouver le moyen d’y parvenir, est particulièrement intéressant. Toutes les solutions ne sont toutefois pas transposables en toutes zones et une approche par pêcherie est plus à rechercher.

En collaboration avec les scientifiques

Réalisé en 2009 et 2010 en collaboration entre le Comité national des pêches maritimes et des élevages marins (CNPMEM), le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM) Nord-Pas-de-Calais / Picardie, l’armement EURONOR, l’Ifremer, la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) du Pas-de-Calais et les professionnels de la pêche du nord de la France, le projet SELECCAB répondait à la réglementation européenne et s’inscrit dans la continuité des études déjà effectuées sur ce thème par les artisans pêcheurs français travaillant en Manche – Mer du Nord depuis plus de 10 ans (SAUPLIMOR, Essais d’un chalut avec fenêtre à mailles carrées en mer du Nord, SELECMER). Ce projet a été cofinancé par le Fond européen pour la Pêche (FEP).

En pratique

Les essais de sélectivité du chalut à grandes mailles ont été réalisés à bord de chalutiers artisans de 16-20 m et de 20-24 m et de chalutiers hauturiers de l’armement EURONOR (dans le cadre du projet SELECCAB Hauturiers). Ils ont représenté 20 jours de mer et 67 paires de traits valides pour les 3 catégories de chalutiers. Ceux pour les kits-grilles ont été réalisés à bord de chalutiers artisans de 16-20 m et de 20-24 m et ont représenté 15 jours de mer et 53 paires de traits valides.

La suite

Le CRPMEM Nord Pas de Calais a mis en place le programme SELECFISH pour tester de nouveaux engins sélectifs.

Avec le concours financier du Fond européen pour la pêche

FEP

Mis à jour le 25 août 2014