Projet LICADO : premiers tests des nouveaux pingers prévus cet hiver

Débuté en juin 2019, le projet LICADO vise à limiter les captures accidentelles de dauphins communs dans les pêcheries utilisant le chalut pélagique et le filet dans le Golfe de Gascogne, via des solutions technologiques ou stratégiques. Les premiers tests en conditions de pêche sont programmés à partir de février 2020. Plusieurs navires volontaires participent activement à ces expérimentations.

Développement des dispositifs technologiques

Le volet technologique du projet a pour objectif de développer des dispositifs innovants permettant de réduire les captures accidentelles de dauphins communs. Ces dispositifs sont de deux types : des répulsifs acoustiques de type pingers et des réflecteurs acoustiques installés sur les filets. La première partie du projet LICADO est consacrée au développement et test des pingers. Les nouveaux pingers pour chalutiers pélagiques disposent de nouvelles fonctionnalités (meilleure autonomie, déclenchement selon présence de dauphins dans la zone, signal unidirectionnel, etc…) afin de les rendre encore plus efficaces. Des fileyeurs testeront également ces pingers afin d’avancer sur la pertinence d’une telle solution pour cette flottille.

Essais ex situ

L’Ifremer et la société OCTech ont testé ces nouveaux pingers en bassin à l’été 2019. Les premiers résultats ont mis en évidence la robustesse de la technologie.

L’Observatoire Pelagis prévoit par ailleurs des essais en mer afin d’évaluer la réaction des dauphins communs à ces nouveaux pingers. Initialement programmés en septembre 2019, ils n’ont pas pu être menés en raison de conditions météorologiques défavorables. Ils devraient finalement se dérouler au printemps 2020.

Tests en conditions de pêche

Les premiers tests en conditions de pêche débuteront à partir de février 2020 avec le concours des professionnels concernés. En ce qui concerne les chalutiers pélagiques, ces essais mobiliseront quatre paires (soit 25% de la flottille). Un observateur sera présent en permanence sur chaque navire. Du côté des fileyeurs, quatre navires testeront l’efficacité des pingers lors du filage de leurs engins de pêche. Les navires volontaires ont été sélectionnés afin de respecter la diversité des métiers et des zones de pêche des fileyeurs du golfe de Gascogne. Un observateur tournera également en permanence sur ces navires.

Enquêtes auprès des professionnels

Malgré le travail conjoint des scientifiques et des professionnels, le phénomène des captures accidentelles reste mal compris. Afin d’améliorer les connaissances sur la question, le CNPMEM a mené des enquêtes auprès d’une soixantaine de professionnels concernés de septembre 2019 à janvier 2020.

Les professionnels sont unanimes sur leur sentiment d’observer de plus en plus de dauphins sur les zones qu’ils fréquentent. Une analyse approfondie de ces enquêtes est en cours.

Enquêtes LICADO

 

Ce projet bénéficie de l’appui financier de :

France Filière PêcheUnion européenne Minisère agriculture alimentation

FEAMP