Première rencontre avec Didier Guillaume, Ministre de l’Agriculture

Ce mercredi 31 octobre 2018, Gérard Romiti, Président du CNPMEM, accompagné de Bruno Margollé, Vice-Président du CNPMEM, ont rencontré pour la première fois le nouveau ministre de l'Agriculture en charge de la pêche. Ont été évoqués, au cours de cet entretien de trois quart d'heure, les sujets immédiats et importants : Brexit, TAC et quotas pour 2019, obligation de débarquement, la situation en Méditerranée...

Commission thon rouge et espadon du 24 octobre 2018

Les membres de la commission Thon rouge et Espadon se sont réunis au CNPMEM le 24 octobre 2018, en présence de la DPMA et d'Ifremer. Cette réunion a permis de faire un bilan de la campagne de pêche en cours qui a été marqué par des difficultés de captures du thon rouge, non pas par manque de poissons mais par une capturabilité plus faible. Cet effet a aussi été signalé par le représentant d'Ifremer sur la base de la campagne de survol aérien du golfe du Lion. En ce qui concerne l'avis scientifique de l'ICCAT, il n'y a pas eu de nouvelle évaluation cette année et les recommandations sont les mêmes que l'année dernière.

Les pêcheurs et administrations locales en visite à la station d’élevage des esturgeons européens

Le CNPMEM et l’IMA ont invité le 28 septembre les pêcheurs de l’estuaire de la Gironde, les administrations et établissements publics locaux à venir visiter la station d’élevage et de reproduction des esturgeons européens à Saint Seurin sur Isle en Gironde.  La visite guidée, orchestrée par MIGADO et IRSTEA, leur a permis de découvrir une autre facette du plan de sauvegarde de l’esturgeon européen. Habitués à déclarer des esturgeons capturés accidentellement ou à relayer des informations relatives à la marche à suivre en cas de capture, les participants ont pu cette fois voir les esturgeons dans des conditions d’élevage. Unique et indispensable au maintien de la population, la station de Saint Seurin permet de fournir les larves et juvéniles qui seront alevinés sur les frayères de Dordogne et de Garonne : des futurs alevins que les pêcheurs pourraient vraisemblablement observer dans l’exercice de leur activité dans les prochaines années. Cette visite, réalisée avec le soutien financier de l’AFB et de la DREAL Nouvelle Aquitaine, a permis d’échanger entre pêcheurs, scientifiques, associations et administrations locales sur la sauvegarde de l’esturgeon européen. Pour plus d’information : www.sturio.fr