Stage de formation sur la prévention des risques

L'institut maritime de prévention (IMP) propose cette année encore des stages dédiés à la prévention des risques professionnels, qui ont pour objectif de contribuer au développement d’une culture prévention en rassemblant les acteurs de la prévention, internes ou externes à l’entreprise maritime. En 2019, deux stages d’une durée de deux jours sont organisés : les 21 et 22 mai à Lorient les 25 et 26 septembre au Havre

Les pêcheurs français restent mobilisés pour lutter contre les captures accidentelles de mammifères marins

  Les pêcheurs français restent mobilisés pour lutter contre les captures accidentelles de mammifères marins   Le Comité national des pêches maritimes et des élevages marins prend acte des déclarations du ministre de la transition écologique François de Rugy lors de sa visite à La Rochelle ce vendredi 22 mars, concernant les échouages de mammifères marins dans le Golfe de Gascogne.

Lancement d’une campagne de prévention des chutes à la mer !

En partenariat avec l’ENIM, l'Intitut Maritime de Prévention (IMP) lance cette année une campagne nationale de prévention de la chute à la mer pour les marins professionnels. Pour que cela soit un succès ils ont besoin de nous tous ! Pourquoi une campagne de prévention de la chute à la mer ? La chute à la mer est la première cause de mortalité chez les marins professionnels. Entre 2010 et 2017, tous secteurs maritimes confondus (pêche, marine marchande...), 83 marins professionnels sont décédés pendant leur activité, dont 29 suite à une chute à la mer. L'IMP souhaite alerter la profession sur la nécessité de mettre en œuvre une démarche générale de prévention pour réduire le risque de chute à la mer et ses conséquences.

Commission Méditerranée du 14 mars 2019

Les membres de la commission Méditerranée se sont réunis à Marseille le 14 mars 2019 en présence de la DPMA, de la DIRM et d'Ifremer. Cette réunion a été précédée d'une rencontre des chalutiers méditerranéens avec la DPMA et le président du CNPMEM. Cette rencontre a été l'occasion, d'une part, de préciser l'état des lieux vis-à-vis du plan de gestion pour les espèces démersales de Méditerranée occidentale et, d'autre part, d'établir les actions à mener avant l'entrée en vigueur de ce plan, à priori, au 1er janvier 2019. La commission Méditerranée a, quant à elle, abordé les autres plans de gestion nationaux de Méditerranée. Elle a aussi été l'occasion de faire un point sur les travaux en cours au sein de la CGPM et concernant : les AMP, le corail rouge, la dorade rose.