Une pétition pour soutenir les pêcheurs professionnels !

Le CNPMEM et les organisations professionnelles du secteur ont lancé une pétition de soutiens aux pêcheurs français pour permettre la cohabitation entre professionnels de la mer et dauphins.

Si vous aussi, vous pensez que nous, pêcheurs professionnels, devons continuer à pouvoir travailler, vous nourrir, et rester acteurs de la recherche des solutions concrètes, innovantes et reconnues par la science pour cohabiter de manière pérenne avec les dauphins, signez cette pétition !

Depuis le 22 janvier et pour un mois, près de 450 navires de pêche resteront à quai à la suite de l’interdiction de pêche dans le golfe de Gascogne (toute la façade Atlantique) pour réduire les captures accidentelles des dauphins.

La communauté scientifique européenne constate la stabilité de la population de dauphins communs dans le golfe de Gascogne depuis 20 ans et l’absence de risque à court terme.

Plusieurs solutions scientifiquement fondées, à l’exemple des dispositifs acoustiques, ont été élaborées et expérimentées à petite échelle pour protéger les mammifères marins et cette saison 80% de la flotte concernée par la fermeture devait s’équiper pour tester leur efficacité à grande échelle.

Les professionnels ne comprennent pas cette fermeture qui met un coup d’arrêt aux expérimentations et empêche de trouver des solutions pour faire cohabiter les dauphins et les pêcheurs. Cette interdiction aura des conséquences dramatiques sur le plan social et économique : la perte de chiffre d’affaires de la filière est estimée à 90 millions d’euros et nombreuses seront les entreprises à déposer le bilan avant la fin du 1er trimestre 2024 sans parler de tous les métiers à terre que génère l’activité des marins.

Nos emplois, notre savoir-faire et tout le tissu économique de la filière sur le littoral atlantique sont menacés. A l’heure où la souveraineté alimentaire est revendiquée comme une priorité, l’arrêt total des activités de pêche sur la majeure partie de la façade atlantique est incohérent et disproportionné.

La pêche française, c’est moins de 1% de la pêche mondiale. C’est l’une des plus encadrées et durables. Voulez-vous véritablement nous préserver ? Ou voulez-vous faire une croix sur toute une économie et céder la place aux produits d’autres flottes bien moins regardantes sur la préservation de la biodiversité et le respect des normes sociales et sanitaires ?

Si vous aussi, vous pensez que nous, pêcheurs professionnels, devons continuer à pouvoir travailler, vous nourrir, et rester acteurs de la recherche des solutions concrètes, innovantes et reconnues par la science pour cohabiter de manière pérenne avec les dauphins, signez cette pétition !