Gérard Romiti aux Assises de la Pêche et des Produits de la Mer à Sète

Gérard Romiti a participé aux assises de la pêche qui se sont déroulés les 14 et 15 juin à Sète. Il est intervenu lors de la table ronde sur le projet de plan de gestion pour les espèces démersales de Méditerranée Occidentale. Il a insisté sur la nécessité d’un plan mais surtout sur la nécessité de prendre en compte la spécificité des pêches locales. Si l’approche par effort de pêche est mieux adapté à la Méditerranée que les Tac et quotas de captures, la référence par jour calendaire est inadapté (les navires et surtout les chalutiers sortant moins de 24H). Il souhaite que du temps soit donné aux pêcheurs pour s’adapter aux objectifs fixés.

Les membres du MEDAC à Sète pour deux jours de réunions

Le Comité Consultatif de la Méditerranée, MEDAC, s’est réuni les 12 et 13 juin 2018 à Sète, dans les locaux du CEPRALMAR. Les CRPMEM de Méditerranée, les OP de Méditerranée et le CNPMEM étaient présents lors de ces deux jours. Ces rencontres ont permis notamment d’avoir un échange constructif entre les différents membres présents du Focus Group dédié à la Méditerranée Occidentale autour de la proposition de la Commission européenne de plan de gestion pour les espèces démersales de Méditerranée occidentale. Cette proposition concerne donc tous les pêcheurs français de Méditerranée. Un certain nombre de point de convergence on pu être mis en évidence entre les pêcheurs des trois pays concernés mais aussi avec certaines ONG. L'objectif est de pouvoir établir un document d'avis sur cette proposition validée par le MEDAC, sur la base des discussions dans les prochains semaines. Lors de ces deux jours, la Commission européenne a pu aussi présenter deux propositions de règlement publiées récemment portant, l'un, sur la modification du règlement contrôle et, l'autre, sur le futur FEAMP. Enfin, lors du Comité Exécutif et du Groupe de travail dédié aux sujets transversaux, plusieurs points d'information ont été fait par le secrétariat du MEDAC sur plusieurs sujets : les réunions du CSTEP, la réunion de Haut Niveau de la CGPM sur la petite pêche côtière... Les prochaines réunions du MEDAC auront lieu en octobre.

Renforcer les relations franco-hollandaises : rencontre entre professionnels

Mercredi 13 juin, le Président du Comité National, accompagné des Présidents des Comités Régionaux des Hauts-de-France et Normandie, ainsi que des Présidents des organisations de producteurs de ces régions, a rencontré une délégation de professionnels hollandais, afin d'entamer une réflexion sur l'intensification des relations de travail entre professionnels de nos deux pays. L'ordre du jour de cette rencontre a donc porté, après les mots de bienvenue de Gérard Romiti, sur les thématiques suivantes : gestion de la Manche Est, anticipation des discussions du prochain Conseil des Ministres sur les TAC et Quotas (principalement pour les stocks de bar et raies), mise en oeuvre de l'obligation de débarquement (échange sur la mise en oeuvre actuelle, l'état des travaux de sélectivité et évolutions futures), Brexit et coopération européenne dans les différentes instances d'échange.

Commission Méditerranée du 7 juin 2018

Les membres de la commission Méditerranée se sont réunis à Marseille le 7 juin 2018 sous la présidence de Bernard PEREZ. Cette réunion a été l'occasion de définir une position de la profession vis-à-vis du projet de règlement européen proposant un plan de gestion pour les espèces démersales de Méditerranée occidentales. Ce projet initié par la Commission européenne s'inscrit dans sa stratégie méditerranéenne pour atteindre le rendement maximal durable (RMD) des stocks de poissons, lancée lors de la conférence ministérielle de Catane d'avril 2016. Celle-ci a été renforcée par la déclaration MedFish4Ever présentée à Malte le 30 mars 2017 mettant en avant le fait d’agir non seulement au niveau européen, mais également en coopération avec les Etats tiers sur le pourtour de la mer Méditerranée afin de retrouver la durabilité des populations de poissons, de mettre fin aux pratiques de pêche non durables et de créer de nouvelles opportunités d'emploi et de croissance dans les zones côtières. Dans cette proposition, le cadre de gestion repose sur la mise en place d'un régime d'effort de pêche, dans un premier temps, pour les chalutiers de la zone et, dans un second temps, pour d'autres engins en fonction des avis scientifiques. Une note de position va être rédigée afin de la faire valoir lors des réunions du MEDAC des 12 et 13 juin à Sète lors des quelles le sujet va être traité. Lors de la réunion, la DPMA a pu aussi présenter une proposition d'harmonisation des dates de dépôt des demandes d'AEP et des demandes de transfert d'AEP pour l'ensemble des autorisations existant en Méditerranée. La proposition a reçu un avis favorable des membres de la commission. En effet, cela va dans le sens de la simplification. Ainsi que ce soit pour une AEP thon rouge ou pour une AEP chalut ou tout autre AEP de Méditerranée, la date limite de dépôt, à partir de cette année, sera le 14 octobre ! Faites passer l'information ! Enfin, un échange a eu lieu sur les travaux du CRPMEM Occitanie qu'ils mènent en ce moment sur l'encadrement de la pêche aux pots à poulpe.    

La Commission Pêche à pied du 14 mars 2018

La commission Pêche à pied s’est réunie le 14 mars 2018 sous la présidence de Jean-Philippe Gallas. La réunion s’est ouverte sur un point d’information sur la mise en place d’un système national de télédéclaration des captures pour la pêche à pied professionnelle ; système qui a été ouvert officiellement le 1er mai, pour le démarrage de la saison. Un retour a également été fait à la DPMA sur les cessions de formations organisées par l’ENIM pour les gardes jurés, et plus particulièrement à leur contenu, qui reste à améliorer afin de correspondre complètement aux besoins et aux missions des gardes jurés.