Commission Crustacés 26/01/2024

La Commission Crustacés s’est tenue, en format hybride, le 26 janvier 2024 en présence des représentant professionnels, de l’Ifremer et de la DGAMPA.

Lors de la réunion, plusieurs sujets ont été discutés. L’Ifremer a présenté des données importantes concernant le homard, mettant en lumière les enjeux socio-économiques et environnementaux. Malgré quelques divergences entre les membres, la Commission Crustacés a voté un accord de principe de l’augmentation de la taille minimale du homard à 90 mm, mais son application dépendra de discussions ultérieures avec la DGAMPA. . De plus, la question de la valorisation de l’araignée de mer a été abordée, et il a été convenu de mener une évaluation des initiatives précédentes visant à valoriser cette ressource. Sur la base de cette analyse, le CNPMEM, en collaboration avec les structures professionnelles de la pêche, élaborera un projet visant à promouvoir le métier des pêcheurs d’araignées de mer.

La Commission Crustacés a donné son aval à la pratique de la pêche des crustacés en plongée, avec des règles spécifiques adaptées à chaque région, à l’exception du homard et de la langouste rouge, dont les modalités seront détaillées ultérieurement dans la Délibération cadre crustacés.

Divers sujets réglementaires ont été examinés. Le CNPMEM organisera une réunion technique pour discuter de la modification de la Délibération cadre Crustacés, visant à clarifier la réglementation et à adapter les contingents régionaux d’Autorisations européennes de pêches (AEP). La Commission Crustacés a approuvé l’abrogation de deux arrêtés interdisant respectivement la pêche des araignées et la pêche au filet dans une partie de la Baie de Granville, située dans le Golfe Normand Breton. Les éléments relatifs à la gestion locale des araignées de mer seront réintégrés dans les délibérations régionales.