Commission “Espèces pélagiques du golfe de Gascogne” le 6 novembre 2020

Les membres de la Commission Espèces Pélagiques du Golfe de Gascogne (CEPGG) se sont réunis le 6 novembre 2020 par visioconférence en présence de la DPMA et de l’Ifremer.

A cette occasion, les récentes évolutions des travaux portant sur l’élaboration d’un plan de gestion de la sardine du golfe de Gascogne sous l’égide du CC-Sud, d’une part, et concernant la gestion du stock de thon germon de l’Atlantique Nord, notamment la fixation des possibilités de pêche sur la période 2021-2023, dans le cadre du processus décisionnel de l’ICCAT en 2020, d’autre part, ont été présentées et discutées.

La CEPGG s’est prononcée favorablement sur le principe d’une reconduction en 2021 de l’accord de Guetaria, dans des conditions qui restent toutefois à préciser. Elle a également rendu un avis favorable sur le projet d’arrêté visant à étendre l’obligation d’équipement en pingers en 2021 pour les navires pratiquant le chalutage en paire dans le golfe de Gascogne.

Par ailleurs, les membres se sont interrogés sur l’opportunité d’une différenciation des possibilités de pêche du chinchard commun de celles du chinchard à queue jaune, réunies jusqu’à présent au sein du même TAC.

Enfin, les travaux menés en 2020 dans le cadre des programmes scientifiques DEFIPEL (campagnes sentinelles) et PELGASPRO (accompagnement EVHOE 2020), ayant fait intervenir différents armements français, ont été présentés.