Flottilles Crustacés et Coronavirus – point de situation du 7 avril 2020

Une Commission Crustacés s’est tenue le 7 avril en deux réunions dématérialisées. Le Président de la Commission Yannick Calvez, un représentant par CRPMEM (sauf Pays-de-la-Loire), un représentant de l’armateur FROM Nord, un représentant Ifremer et un représentant de la DPMA ont pris part à ces échanges.

Le matin, un point de situation a été réalisé sur les problèmes rencontrés par les flottilles crustacés sur le terrain vis-à-vis du Covid-19. Le constat dresse une situation économique des pêcheries de crustacés qui n’est actuellement pas favorable dans l’ensemble des régions. En effet, malgré le début de la saison de pêche aux crustacés, il n’existe aucune réelle demande et par conséquent aucun débouché de vente. Les professionnels sont inquiets sur l’état du marché et ils s’interrogent sur l’avenir de ce dernier à la sortie de la période de confinement. Les représentants professionnels ont également pu échanger sur les différentes mesures d’aides qui permettront à la profession de passer au travers de cette crise sanitaire. Par ailleurs, les discussions ont porté sur les sujets suivants : arrêté sur la taille minimale de référence du tourteau, la langouste rouge et le marché espagnol, définition d’un casier-piège et taux de cadmium dans les tourteaux à destination de la Chine.

L’après-midi, un groupe de travail sur le marquage des langoustes rouges s’est tenu. Cette année, la Commission passe à une mise en œuvre opérationnelle de son programme de marquage sur la façade Manche-Atlantique à partir du 1er avril dans le but d’encadrer l’effort de pêche sur cette espèce (cf. notre page dédiée aux actions sur la langouste). Ce programme de baguage a pour objectif de conforter l’amélioration du stock observée ces dernières années.

Dans l’incertitude causée par le Covid-19, aucune nouvelle date n’a été fixée pour la prochaine Commission Crustacés.